> HARPER’S BAZAAR US (DEC 17/ JANV 18)

«C’est cette histoire épique: ma grand-mère était une Indienne coloniale, et c’était un grand vieux secret de famille parce que sa mère avait une liaison avec quelqu’un en Inde», dit la rose anglaise Emilia Clarke. “Elle se maquillait pour faire paraître sa peau blanche.” Mamie est décédée lorsque Clarke avait 16 ans, et l’adolescente a décollé pour l’Inde avec son petit ami pour disperser les cendres. “Elle aimait l’Inde plus qu’elle n’aimait l’Angleterre”, explique Clarke. “Putain, ouais. J’aime cette partie de moi, je suis comme un huitième Indienne.